Confinement : la famille Nutella en pleine déconfiture?

Aïe aïe, aïe.

Me serais-je trompé sur ce confinement? Il devait être l’occasion de revivre des scènes féériques de mon congé paternité, passer à nouveau du temps en famille pour mieux se retrouver. Au programme théorique : longs moments de complicité parents-enfants, lecture du loup qui souffle sur la maison des trois petits cochons et aventures créatives mêlant Playmobil aux Lego Ninja. Je m’imagineais enchainer avec notre fils de six ans des parties endiablées de mille bornes et changer les couches de notre angélique fille de deux ans avec le sourire. A quelques détails près, nous devions ressembler à la famille Nutella des années 80 : heureuse et ordonnée.

Il y aurait bien quelques complications, mais elles seraient minimes. Qui a passé cinq mois de congé paternité seul avec bébé et fanfaronné en écrivant un livre sur le sujet? Dans notre nouvel appartement suisse près de Lausanne, où nous avons déménagé, nul doute que je parviendrais à gérer cette période de télétravail. Je jonglerais habilement entre réunions virtuelles avec mes collègues et préparation réelle de huitante crêpes au Nutella avec ma famille, e-mail pour les collaborateurs et devoir pour les enfants, présentation poweroint d’un côté et croquis de chasses au trésor de l’autre. Le souci principal devait se limiter aux traces de petit déjeuner sur la joue des enfants à nettoyer. Des traces de Nutella.

L’illusion n’a pas duré. Très vite, le confinement a pris une toute autre tournure et dégouline de problèmes qui s’accumulent. L’expérience est beaucoup plus ennuyante qu’un congé paternité à la norvégienne. Dans ce climat anxiogène, on se marche un peu les uns sur les autres et les tâches de Nutella ne partent même plus au lavage. La question qui se pose en continu : comment gagner 30 minutes avec les enfants?

Ils ont constamment envie de sortir, veulent revoir les copains et se lassent vite des activités à la maison rapidement « trop nulles » . Notre fils apprend de nouvelles expressions comme tourner en rond et prendre son mal en patience. Notre fille sait maintenant dire Netflix. Sa première phrase incluant sujet – verbe – complément est presque bilingue : « Papa appuie play! » , tout en pointant du doigt la télévision. Elle a essayé d’appuyer dessus pensant qu’elle était tactile. Et y a laissé sa trace de chocolat.

On assiste davantage à une guerre des enfants entre Peppa pig et Pokemon. J’ai l’impression de me répéter : « Chacun son tour les enfants!!! » ou « Allez, vous pouvez regarder mais c’est le dernier épisode alors! ». Ce n’est jamais vraiment le dernier épisode. Et lorsque la télévision est éteinte, Peppa pig réapparait en bruit de fond à travers les micros de mes collègues en télétravail. Pas de distanciation sociale avec Peppa. Elle est partout.

Malgré l’achat d’un robot de cuisine de luxe et hors de prix, ma pâte à crêpes n’a jamais eu autant de grumeaux. Notre fils commence avec des phrases désobligeantes pré-adolsecente : « Papa elles sont pas trop bonnes tes crêpes » ou « Papa, on lèche pas la cuillère de Nutella! » C’est le dernier pot de toute facon, il y a rupture de stock dans les magasins. L’harmonie familale en prend un coup, les enfants ralent : « On en a marre des pains de blé nature « . On évitait de donner trop sucré pendant cette période synonyme de grignotage collectif et de prise de quelques kilos. Pour ma part.

J’ai vite lâché pour avoir la paix : »Tenz les enfants, prenez tous les Prince au chocolat et pim’s framboise que vous voulez ». En étant permissif, je suis tranquille et recois ainsi leur amour : « Merci papa, tu es le meilleur du monde ». Très vite contrebalancé par « Maman, j’ai mal au ventre maintenant ». « Vois ca avec ton père s’il est le meilleur du monde! »

Et pour compliquer le tout, la concierge a glissé une note de Pâques dans notre boîte aux lettres. Sans lapin au chocolat :  Il est interdit de faire jouer ou faire goûter les enfants dans la cour de l’immeuble et sur les places de parking!!! Aussi bien en temps normal, qu’en période de confinement. Merci de respecter les règles.  Elle ne manque pas d’air. Nous oui! J’ai donc tenté une méthode de corruption en lui offrant des chocolats pour lui demander de faire évoluer les règles de copropriété et laisser mes enfants faire de la trotinette 30 minutes par jour. Echec. J’aurais du acheter des chocolats Suisse?

C’est mon épouse Louise, sans obligation professionnelle depuis que l’on a déménagé, qui gère et enchaîne le mieux les activités avec les enfants: la pâte à modeler, coloriage, memory avec la petite, lecture, écriture et mathématiques avec le grand. On se répartit les tâches ainsi : je fais pas assez et elle fait beaucoup trop

  • « Tristan , je sature avec les enfants, à ton tour de t’en occuper »
  • « Attends, je finis une réunion Skype et je suis à toi. »
  • « T’as dit ca y a une heure déjà. »

Absorbé par le travail, je ne porte personnellement pas assez d’attention aux enfants. En plein petit déjeuner, notre fils me demande : « Papa, pourquoi c’est maman qui m’aide à faire les devoirs et jamais toi ? ». La vérité sort de la bouche au nutella des enfants. J’ai récemment décidé d’aménager mon temps vers plus de disponibilité pendant la journée pour eux.

Je vais faire de mon mieux. mais pas la peine de vous tartiner plus longtemps avec cette parenthèse de vie. Vous l’aurez compris, en ce moment, c’ést plutôt papa coule que papa cool.

Alors vivement le déconfinement pour mettre fin à cette déconfiture.


Top 3 des articles les plus lus :

L’homme qui avait vu le biberon à moitié plein. Nouvelle pièce de théâtre

Ce matin où j’ai annoncé 5 mois de congé paternité à ma responsable

Tor, mon beau-père ce viking

Un commentaire sur “Confinement : la famille Nutella en pleine déconfiture?

Ajouter un commentaire

  1. Tellement vrai et réel dans beaucoup de foyers! J’avais l’impression de lire mon quotidien !
    Je suis devenue depuis 2 semaines maman coule car honnêtement, il est difficile de tenir le rythme de l’école et tout gérer à la maison sans péter un câble!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :