Construire un châlet dans les montagnes norvégiennes… avec bébé.

J’aurais aimé vous y voir.

img_8784

J’aurais dû me douter que ma belle-famille norvégienne m’emmènerait vers des défis extrêmes. Il y avait des signes avant-coureurs. Comme les cinq semaines pendant lesquelles Frida, ma belle-sœur de 30 ans, avait réalisé le tour du Groenland en ski de fond avec un fusil au cas où elle croiserait un ours polaire. L’autre belle-sœur, Hannah, avait parcouru 700 km à vélo dans l’extrême Nord de la Norvège. Bodil, ma belle mère a expérimenté les bains dans les lacs glacés. Tor, mon beau-père, enchainait ses entrainements militaires à -10 degrés. C’était donc mon tour d’avoir un Koh-lanta version viking ? Je crois que Tor en avait décidé ainsi.

Mais Tor, moi je suis parisien. 40 rue de pommard, 75012, collège Paul Verlaine près de la Gare de Lyon, j’ai grandi quartier Saint-Emilion à jouer à cache-cache entre les entrepôts de vin. Et là je suis plutôt en mode bébé yoga avec mon congé paternité…. « tu es sur » de ce que tu demandes ?

Le défi consistait à aider à construire un chalet familial dans la vallée de Fagernes connue pour son festival de saumon fermenté appelé Rakfisk : scier les planches, visser, peindre, clouer, isloer, transporter… Pour s’y rendre il fallait déjà surmonter l’obstacle des routes verglacées à trois heures d’Oslo, du vent qui aidait la neige à s’immiscer dans les cous et des températures qui avait décidé de ne jamais positiver.

4334299d-8774-487e-b084-53e203129106

Pour faire grimper la difficulté, il était décidé que pendant ces quatre jours de travail, nous serons logés dans un chalet sans eau courante ni électricité. Pourquoi chercher du confort ? On se chauffera au poêle, on éclairera à la bougie, on cuisinera au feu de bois, pour ses besoins on ira dans la cabane au fond du jardin et pour la douche on oubliera.

img_8799

Et puis il faut rajouter à ces conditions un enfant de 4 ans et un bébé de 10 mois qui ne fait pas ses nuits. Les deux adorent manger.

img_2652

Il faut trouver un système pour s’occuper du bébé : toute la famille contribue. Changement de babysitters toutes les 2 heures. Beau-père, belle-mère, Louise et moi. Surtout moi. « J’ai de l’expérience ».

img_2611.jpg

Louise aussi!

img_8798

Voilà c’est bon nous sommes prêts pour commencer les travaux. Tor me nomme responsable de la terrasse, « c’est là où prendra des verres de vin rouge », me dit-il. «Ca te rappellera ton enfance. » Je ne sais pas comment le prendre, je mets de l’eau dans mon vin et je me lance dans l’aventure : y a du pain sur la planche.

11410625-520e-4c7a-8253-375c42c17c3f

img_8780

Mission accomplie!

ebb3c83f-ecc6-430a-8bdc-23b759bd00e4

Louise est responsable peinture et grimpe sur les toits.

img_8787

Et forme la nouvelle génération.

img_2614

Quel temps de chien!

img_8765

Tor a misé sur les bons chevaux?

539d6c6c-db8b-4a8b-9e63-1273bcf291a4

Des champions!

08ac2db7-2b31-47ca-9fb2-0794dc31dce0


Pour connaître davantage Tor et ma belle famille : Tor, mon beau-père ce viking

Autre tour dans la forêt ? Barbapapa des bois, barbapapa des fjords.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :