Congé paternité en Norvège

Picture1

Les règles du congé parental en Norvège sont dites « égalitaristes » et « progressistes » dans la mesure où elles donnent les mêmes droits aux deux parents et laissent une marge de liberté pour chacun d’entre eux.

Ainsi, 46 semaines de congés sont à partager pour les deux parents (100% du salaire étant couvert pendant cette période).

-10 semaines réservées au père, également appelé le «quota du père» . Si le père ne les prend pas, elles sont perdues pour le couple. Le congé total retombe alors à 38 semaines.

-10 semaines « réservées à la mère, également appelée «quota de la mère». Elles sont automatiquement prises à la naissance.

-Les 26 semaines restantes sont allouées au choix de la famille. Dans mon cas, ma femme en a pris 16 et moi 10.

Les chiffres clés en Norvège montrent une augmentation du nombre de père prenant leur quota ainsi q’une augmentation de leur durée.

-70% des hommes prennent leur congé paternité (vs 60% en 2008)

-33% prennent les 10 semaines seulement

-37% des hommes prennent plus des 10 semaines. C’est mon cas ici.

Il faut savoir qu’en Norvège, les places en crèche sont ouvertes quand l’enfant atteint ses 10 mois environ et que chaque enfant a une place garantie.

En cas de place en crèche  non disponible, l’état verse une aide financière aux parents pour la garde de l’enfant.

En Norvège, le congé paternité est défendu par toute la classe politique : de l’extrême gauche pour son égalitarisme à l’extrême droite pour la protection de la famille. Chez les syndicats aussi, employés comme employeur sont de grands défenseurs du congé paternité. Lire l’article : Pourquoi le Medef Norvégien défend le congé paternité

———————————-

Top 3 des articles les plus lus :

L’homme qui avait vu le biberon à moitié plein. Nouvelle pièce de théâtre

Ce matin où j’ai annoncé 5 mois de congé paternité à ma responsable

Tor, mon beau-père ce viking

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :