Les dieux vikings sont tombés sur la tête. Il va faire 30 degrés pendant un mois à Oslo, les barbapapas sont de sortie.

Oublie Paris Plage, Biarritz ou la côte d’Azur. Avec 30 degrés, un soleil de plomb et des plages dans toute la ville, Oslo défie les lois du bonheur absolu. Déjà, avec cinq mois de congé paternité 100% payé je me sentais privilégié, mais Odin le Dieu des Dieux a fait taire Thor le Dieu du tonnerre pour nous faire boire l’élixir du plaisir ultime : le soleil.

Il va faire chaud pendant un mois selon les prévisions. Les Dieux vikings sont donc tombés sur la tête et ma femme qui a pris son congé maternité durant l’hiver, elle se prend la tête. Elle crie à l’injustice : pour elle la neige, la pluie et l’obscurité, pour moi la chaleur et la lumière de minuit. Je compatis en bronzant. Je peux pas faire plus, mais promis la prochaine fois j’oublierai pas de passer l’aspirateur avant de partir.

Je me suis donc tenter à une virée dans la piscine municipale extérieure de Tøyenbadet. A 15 minutes à pied de chez moi, cet endroit s’annonce comme un nouveau QG. Il y a un bassin pour bébé et un pour adulte. Surtout, il y a une maitre nageuse à qui je demande gentiment de m’informer quand mon bébé se réveille de la poussette, afin d’arrêter mes longueurs sur le grand bassin.

Autour du petit bassin, j’avais rencontré hier par hasard Olav et Karl. J’y suis retourné aujourd’hui et j’ai vu Magnus et Mikael. Ils étaient tous les quatre en congé paternité, sans leur femme, à s’occuper de leur enfant la journée. La vie normale. Comme moi, ils ont vu un bout de lumière éclairer la piscine municipale et ont pris leur bébé pour faire trempette.

Enfin, Olav et Karl, eux, ils avaient l’air experts. Ils ont pris depuis deux mois des cours de baby swimming et m’ont expliqué les différentes techniques pour faire nager ma fille de 5 mois. J’ai tout compris pour lui apprendre à fermer les yeux avant de mettre sa tête sous l’eau.

Regarde, dit-il avec son bébé : « tu fais comme ça, tu souffles sur son visage, tu mets un peu de gouttes sur sa tête et tu comptes jusqu’à 3 et…. » bon la démo n’a pas bien marché car le petit d’Olav a bu la tasse et à éternué sur ma fille qui s’est bien mise à hurler, provoquant la peur de la maitre-nageuse qui n’avait pas beaucoup d’autres personnes à surveiller.

Pas plus de peur que de mâles mais plus de peur que de mal. Donc j’attendrai les vrais cours de baby swimming. Ce petit incident a eu le mérite d’avoir détendu l’atmosphère car malgré la canicule, les premiers contacts avec le norvégien restent froid, c’est culturel.

Aujourd’hui avec Mikael et Magnus c’était tout de suite plus détendu. Ils avaient oublié leur maillot de bain. En short, ils galéraient un peu dans le petit bassin. C’était moi l’expert à proposer ma pommade protection 50 et un petit jouet à leurs bébés pour s’amuser dans l’eau.

Je les connaissais pas avant, mais j’ai parlé deux belles heures avec eux. On a débattu d’à peu près tous les sujets, refait le monde à la francaise, sous un soleil espagnol et en congé paternité… norvégien.

—————

Top 3 des articles les plus lus :

L’homme qui avait vu le biberon à moitié plein. Nouvelle pièce de théâtre

Ce matin où j’ai annoncé 5 mois de congé paternité à ma responsable

Tor, mon beau-père ce viking

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :