La Barbe et le Biberon en images

Vous avez lu, lisez ou allez dévorer La Barbe et le Biberon ? Je vous propose de compléter votre lecture à travers quelques photos de cette aventure norvégienne. Oui, oui, c’est bien une histoire vraie.

Oslo, 17 mai 2017 – Le choix du roi. Le livre démarre par une scène de ménage en public le jour de la fête nationale norvégienne. Mon épouse Louise, enceinte de trois mois, m’incite à prendre cinq mois de congé paternité. Je suis clairement hésitant à l’idée de m’occuper seul aussi longtemps de notre future fille. Pour notre premier enfant, né en France, je m’étais contenté des dix jours de congé paternité. Mais dans les couples binationaux, le droit du sol prime toujours. Et en Norvège, 70% des hommes prennent au moins trois mois de congé.

Nesodden, 5 juin 2017 – Tor, mon beau-père ce viking. Lors d’un dîner chez ma belle famille, nous annonçons que Louise est enceinte. Mes beaux-parents norvégiens me poussent aussi à prendre ce congé. Ils nous replongent dans les années 1990 qui marquent la naissance des « papa velours » et du premier gouvernement paritaire en Norvège dirigée par Gro Harlem Brundltand. Du haut de son mètre quatre-vingt quinze, mon beau-père explique s’être occupé de sa troisième fille pendant plusieurs mois. Le long congé paternité devient petit à petit une norme culturelle. Je vais passer derrière le lit à barreaux, c’est le sens de l’histoire.

Grünerløkka, 20 juin 207 – Odin, Dieu des Dieux. Encore incertain à l’idée de ce long congé, je rencontre Marvin et Preben, deux jeunes pères norvégiens qui finissent leur congé paternité de plusieurs mois. Ils vont me convaincre de tenter l’aventure qui peut tisser des liens avec ma fille. Nous nous donnons rendez vous dans un bar à bières de Grünerlokka. Voici une série de photographies de mon quartier par Tristan Blonz, un photographe français d’Oslo.

Sofienbergparken, 20 juin 2017 – Amel, bienvenue à l’école paternelle. Je remarque une forte présence de personnel encadrant masculin (comme Amel) dans le jardin d’enfants de mon fils ainé. Le congé parental alterné n’est qu’un des nombreux piliers de la politique égalitaire de la Norvège. L’Etat souhaite instaurer des quota d’hommes dans les métiers de la petite enfance. Amel va bientôt être papa, il prendra quatre mois de congé paternité. Ici, le terme d’école « maternelle » n’existe pas.

Chambre d´Émile, 5 septembre 2017 – Contes scandinaves. Ma fille va naître dans quelques mois. Rituel du soir, je lis des contes pour enfant pour coucher mon fils ainé. Les histoires scandinaves me marquent particulièrement car elles cassent les codes de la famille traditionnelle. Deux grands classiques : Fifi brin d’acier qui raconte les aventures d’une petite fille suédoise anarchiste et rebelle, qui inverse les rapports de domination homme-femme. Et aussi Albert Aberg, un petit enfant qui vit seul avec son père. Tous les parents scandinaves ont grandi avec ces deux références qui font évoluer les rôles. D’où une si grade majorité de pères prenant le congé paternité?

Skøyen, 1er Octobre 2017 – Vers le banc des remplaçants? Un des plus grands enjeux pour moi sur ce long congé paternité est l’impact sur ma carrière. J’apprends lors de mon match de football en entreprise que ma responsable va quitter son poste. Je souhaite prendre sa position. Problème : je m’apprête à poser cinq mois de congé paternité.

Bureau de Lysaker, 3 octobre 2017 – L’annonce de mon congé paternité à ma cheffe. C’est le jour où j’annonce que je vais prendre cinq mois. Je traverse une série d’émotions et d’inquiétude que je pensais réservées aux femmes. Mais comment va réagir ma cheffe Susan? Vais-je avoir ma promotion?

Paris, 4 novembre 2017 – Les réactions en France. Lors d’un séjour à Paris, j’explique le modèle nordique du congé parental et annonce à ma famille et mes amis que je vais bientôt poser cinq mois de congé paternité, indemnisé à 100% de mon salaire. Les réactions diffèrent.

Bureau du Medef Norvégien, 15 novembre 207 – Chiffres à l’appui : Le débat sur le congé parental en France éveille ma curiosité. Je joue les détectives pour comprendre les enjeux économiques et découvre que le MEDEF norvégien est un grand supporter du congé paternité. Je m´y rend pour comprendre.

Cantine du travail, 20 novembre 2017 – La promotion n’aura pas lieu. Susan me convoque pour me dire que je ne serai pas promu de manière définitive mais temporairement. Poser cinq mois de congé paternité et demander une promotion, est-ce incompatible?

Hôpital public d’Oslo, 2 décembre 2017 – Naissance, taxi et course-poursuite. Ma fille nait en un temps record et un jour de pleine lune. Petite séquence émotion. Trop intime pour partager ici. Son premier boddy sera « I love dad »

Fagerstrand, 24 décembre 2017 – Le cadeau au pied du sapin. Noël arrive, Nora a quelques jours. Louise a commencé son congé maternité. J’ai droit à deux semaines de « congés de naissance » juste avant les fêtes qui se déroulent chez mes beaux-parents. Tradition oblige, nous allons couper en famille le sapin de Noël. Et nous rendre dans l’Eglise du village, avec une femme pasteure qui officie la cérémonie.

Oslo, 26 février 2018 – Le congé maternité de Louise. Oslo est enneigée et les températures sont négatives. Mon épouse commence à s’occuper de notre fille et se constitue un groupe de naissance comme le veut la coutume locale. Elle es tmise en contact avec les mères de notre quartier qui viennent d’accoucher. Je suis co-pilote pendant cette période..

Appartement, 18 mai 2018 – Le passage de témoins. Louise termine son congé et le premier jour de ma nouvelle vie arrive. Louise me briefe pour le traditionnel moment du « relais » où la mère s’apprête à reprendre le travail tandis que la le père va s’occuper du bébé à plein temps. Je me rend sur un site spécialisé qui donne 10 conseils à donner avant de commencer.

Crèche ouverte de Grünerløkka, 1er juin 2018 – Vingt-trois hommes et vingt-quatre bébés. La journée du papa est organisée par la commune d’Oslo. Elle me permet de rencontrer des pères qui habitent près de chez moi et qui sont en congé paternité. Nous sommes une vingtaine à nous retrouver avec nos bébés. Une manière de se faire de nouveaux amis? J’y rencontre Mikkel qui me propose de pêcher le saumon dans les fjords.

Appartement de Torvbakkgata, 3 juin 2018 – Les dix minutes avant que ma femme rentre du boulot. Bon, le congé paternité ce n’est pas si simple. L’improvisation n’est pas la bonne méthode. Il faut planifier au risque de se faire déborder par les évènements. Comme ce jour-là où Louise rentre bientôt de son travail et l’appartement est sens-dessus-dessous. Chaque pièce est un hommage à la galerie nationale d’Oslo et je suis « Le Cri » de Munch. Lire le livre pour comprendre le choix des tableaux.

Appartement de Torvbakkgata, 10 juin 2018 – Echec et mat. Nora a maintenant 6 mois. Je prend à coeur mon rôle de père en congé mais je dois faire face à des galères du quotidien. Au menu ce jour là : fièvre pour mes deux enfants. Je joue aux échecs avec l’ainé pour passer le temps. Nora regarde attentivement.

Jardin d’enfant de Sofienbergparken, 14 juin 2018 – Drapeau Arc en Ciel. Cette scène se déroule après une journée avec mes amis français du groupe de naissance. Je vais chercher mon fils à son jardin d’enfants (l’equivalent de l’école maternelle publique). Le personnel a emmené tous les enfants faire une parade pour la « pride ». Mon fils de 4 ans a peint le drapeau multicolore.

Fjord de Son, 20 Aout 2018 – Les mousquetaires dans les fjords. Sortie entre pères en congé paternité dans un chalet à une heure d’Oslo. Week-end Petits Mouchoirs version congé pat en Norvège. Inoubliable.

Appartement de Torvbakkgata, 3 Septembre 2018 – Les bras de papa. Un week-end à priori comme les autres. Mais je note un changement qui semble être lié aux liens que je tisse avec ma fille. Alors que les phalanges de Nora se font rouler dessus par le chariot de son frère aîné, elle court vers moi pour se réconforter. Jusqu’ici, les bras de sa mère étaient prioritiaires.

Fjord d’Oslo, 6 Septembre 2018 – A la pêche au saumon . Je relève le défi de Mikkel, un père norvégien rencontré pendant la journée du papa, pour tenter une sortie « pêche au cabillaud » dans le fjord d’Oslo. Et si un poisson mordait à mon hameçon?

Un peu partout à Oslo, 10 septembre 2018. A la recherche du sac perdu. Les galères du quotidien continuent. Même si je prends confiance en moi, mon naturel tête en l’air me rattrape. J’ai perdu le sac de Nora, que je recherche dans toutes la ville. Bus, métro, bateau ou Tramway? Mais où peut-il se trouver?

Oslo, semaine du 16 au 20 Septembre 2018. Un agenda de ministre. J’enchaîne les activités. Entre papa et bébé yoga, baby swimming, balades en forêt et sortie plages, je n’ai plus une minute à moi. Pour le plus grand bonheur de Nora et le mien.

Tøyenbadet, 1er Octobre 2018 – Un papa presque parfait. Petit à petit, je deviens attentif à des détails du quotidien sexistes. Comment faire pour changer son bébé dans un avion si l’on n’a pas de robe?

Bureau de Skøyen, 5 octobre 2018 – Vers un paternity blues. Le congé paternité touche à sa fin et je regrette déjà tous les bons moments. Je retourne au travail. Ici, rien n’a changé alors que moi, j’ai la tête ailleurs. Je pense à ma fille bien sûr et j’échange par SMS avec la nounou que nous avons embauchée en attendant la place en crèche.

Tristan, super papa vraiment ? Oslo, Juin 2019. Je donne la parole à Louise pour l’avant dernière chronique du bouquin. Elle remet les pendules à l’heure tout en soulignant des changements dans le couple. Elle est quand même fière de cette aventure en congé paternité, mais aussi de l’engagement.

Tribune pour le congé parental alterné. La barbe et le biberon se termine avec une proposition pour la France inspirée du modèle nordique et co-écrite avec un autre père engagé Patrice Bonfy, fondateur du paternel. Nous proposons un congé parental de huit semaines pour le père ne pouvant être posé que lorsque la mère a repris le travail.

4 commentaires sur “La Barbe et le Biberon en images

Ajouter un commentaire

  1. Merci Tristan pour ces photos qui tombent à pic, j’ai terminé le livre hier soir et j’étais curieux de voir à quoi ressemblait la barnehage privatisée pour la journée des papas ! J’ai eu beaucoup de plaisir à te lire et j’espère que la cause du congé paternité sera mieux entendue en France.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Tristan pour ce livre que j’ai lu avec autant d’interêt que de plaisir. Bravo également pour ce blog qui, je l’espère, permettra de faire avancer les mentalités et surtout les acquis sociaux en ce qui concerne le congé paternité.

    J'aime

Répondre à Ludoslo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :